Les bains d’anodisation : N°4 Le bain d’anodisation

Voilà le cœur du processus ! Dans ce tutoriel, nous ne vous apprendrons pas à anodiser, c’est le sujet d’autres tutoriels sur ce blog. En revanche, vous allez apprendre à préparer le bain pour être prêt à réussir vos anodisations…

(Consultez notre tutoriel La sécurité : Pas de paranoïa ! )

 

Mise en oeuvre  :

 

Monter les cathodes en plomb dans le bac. Les bacs et les cathodes ANODI sont disponibles sur www.anodi.fr. Les cathodes ANODI sont prêtes à l’utilisation, décapées et avec les câbles soudés. Les cathodes ANODI ont aussi la taille et la forme idéale pour les bacs ANODI. Mais nous pouvons aussi vous procurer des cathodes de n’importe quelles mesures pour vos propres bacs.

Le niveau de votre bain ne doit pas dépasser les ¾ de la hauteur du bac. La solution du bain est composée de 50% d’eau déminéralisée et de 50% d’acide de batterie.

Avant de remplir le bain, Nous vous conseillons fortement de placer tous les éléments : cathodes bien sur, mais aussi bulleur, doigt de gant pour capteur de température, échangeurs, agitateurs, … et de remplir une première fois uniquement avec de l’eau pour contrôler que tout va bien : l’agitateur ne doit pas faire de projections, le capteur de température ou le thermomètre doivent être correctement immergés, … Vérifiez aussi que les bulles sont assez grosses :

Une fois que tout va bien, videz le bac, rincez-le avec un peu d’eau déminéralisée.

Consultez le tutoriel dédié à la fabrication d’un bac d’anodisation : Réaliser un bac d’anodisation

Admettons que votre bac fasse 10 litres, commencez par verser dans le bac 3 litres d’eau déminéralisée, puis, seulement après, versez doucement 3 litres d’acide de batterie en remuant constamment. Vous obtiendrez donc 6 litres pour un bac de 10 litres, ce qui est un bon ratio.

Ajoutez ensuite l’additif ANODI502. ANODI502 n’est pas indispensable, mais va rendre possible beaucoup de choses  !

C’est vraiment une formulation qui va vous permettre de réussir là où d’autres échouent  ! Nous verrons tous les avantages plus loin. ANODI502 s’ajoute au bain à raison de 40gr par litre de solution. Donc, pour notre exemple de bains de 6 litres, ajouter 240 gr d’ANODI502 en remuant constamment.

Voilà, votre bain d’anodisation est prêt.

 

Les qualités d’ANODI502  :

 

  • ANODI502 permet de réduire presque complètement la dissolution de la couche d’oxyde pendant l’anodisation !
  • ANODI502 permet de travailler à une température beaucoup plus élevée. Sans ANODI502 le bain ne peut dépasser 20° sans problème pour les pièces. Avec ANODI502, vous pourrez monter à 28°(maximum), ce qui est un énorme avantage si vous n’avez pas de système de refroidissement très performant.
  • ANODI502 permet d’avoir des paramètres plus stables et de diminuer très fortement les vidanges partielles ou totales du bain.
  • ANODI502 permet d’augmenter la vitesse de construction de la couche entre 20 et 30%.
  • ANODI502 permet d’obtenir des couleurs plus vives, car en travaillant à 26 ou 27°C, les pores sont plus gros et absorbent donc plus facilement et en plusieurs grandes quantités les colorants.
  • À l’inverse, ANODI502 permet, si vous travaillez à basse température, de réaliser des couches extrêmement dures et résistantes.
  • ANODI502 permet de traiter plus facilement les alliages difficiles comme le 2017 ou les alliages de moulage.
  • Mais surtout, contrairement à certains additifs, ANODI502 ne modifie pas la couleur de la couche anodique !

Utilisation :

 

Si vous avez un budget réduit, voici dans l’ordre de priorité les éléments qui doivent composer votre bain  :

  • Priorité 1 l’alimentation électrique : Batterie et chargeur ne permettent pas de contrôler l’anodisation. Pour comprendre pourquoi, lisez ce tutoriel.
  • Priorité 2 les cathodes : Prenez des cathodes en plomb (Cathodes ANODI) ou en titane. Les cathodes en aluminium sont difficiles à trouver dans le bon alliage pour l’amateur. Beaucoup de tutoriels prônent des cathodes en graphite (mine de crayon…), vous ne réussirez pas de bonnes anodisations avec cette solution ! Hormis sur un bain minuscule, la surface est bien trop faible… le plomb est de loin le meilleur compromis coût/efficacité/mise en œuvre ! Voici un tutoriel complet sur les cathodes : les cathodes.
  • Priorité 3 : ANODI502 : Nous ne reviendrons pas sur les avantages de l’additif d’anodisation ANODI502, c’est vraiment la meilleure solution !
  • Priorité 4 le bulleur : Il va refroidir (un peu) le bain, uniformiser la température et le brasser. Pour comprendre pourquoi, lisez ce tutoriel : Bullage et compresseur d’air.
  • Priorité 5 le refroidissement : En gérant la température, vous allez fortement booster les capacités de votre bain et pour un petit bain, ça ne coûte rien ! Pour comprendre pourquoi et comment, lisez ce tutoriel : le refroidissement du bain d’anodisation.

Voilà, si vous rassemblez ces 5 éléments, vous passez de l’amateur au professionnel ! Cela ne dépend pas de la taille du bain, mais de ces 5 éléments ! Pour des petits bains, cela ne coûte pas très cher et le résultat sera là ! Si vos besoins en taille de pièce augmentent, la plupart de ces composants sont réutilisables.

 

Entretien  :

 

L’entretien du bain d’anodisation est très simple. Voici comment faire :

Toutes les 10 anodisations, filtrez simplement le bain et compensez la baisse de niveau avec le ratio 1 volume d’eau déminéralisée, pour un volume d’acide de batterie. Rajouter ANODI502 à raison de 40 Gr/litre.

Régulièrement, contrôlez l’acide avec un pèse acide, vous devez obtenir (180 grammes/l + ou – 20 grammes). Si vous êtes trop bas, rajoutez de l’acide de batterie . Si vous êtes trop haut, de l’eau déminéralisée.

Enfin, renouvelez 1 fois par an 20% de votre bain.

Hormis si vous l’avez pollué ( par exemple si vous rincez mal ou que vous avez anodisé une pièce en alu avec un insert en acier…), le bain d’anodisation est permanent et peut durer des années !

 

Conseil de sécurité  :

 

Respectez les consignes de sécurité habituelles concernant l’utilisation de produits chimiques. Empêchez l’accès aux produits aux enfants et animaux. Utilisez les produits avec précaution. Protégez-vous avec des vêtements de protection, des gants et des lunettes lors de la manipulation des produits pour monter ou utiliser les bains. Consultez la fiche de données de sécurité (FDS) et la fiche technique (FT) du produit pour des informations complètes de sécurité.

Consultez notre tutoriel La sécurité : Pas de paranoïa !

 

FAQ :

 

Quel bac utiliser  ?

Les bacs ANODI sont en polypropylène et résiste sans problème à la solution du bain d’anodisation. Il faut juste respecter 1 point  : Le polypropylène devient cassant s’il est exposé à des températures négatives  !

Comment savoir s’il y a assez d’ ANODI502 dans mon bain ?

Faites l’anodisation à 27° C d’une éprouvette puis colorez. Si l’éprouvette ressort bien, c’est que vous avez assez d’ANODI502. Si vous avez des marques de brûlures ou des marbrures, rajoutez 10 gr d’ ANODI502 par litre de bain et recommencez le test.

 

Comment filtrer ?

Vous trouverez pour 5€ une passoire fine en plastique comme ci-dessous, qui vous servira pour l’entretien de tous les bains  ! Si vous n’en avez qu’une, pensez à bien la rincer après chaque utilisation… Notez aussi que si vous avez un système de refroidissement avec une pompe à acide, vous pouvez intercaler dans le circuit un filtre et avoir ainsi un bain filtré en permanence.

Voilà, votre bain est prêt ! Il vous suffit de suivre les tutoriels de la catégorie “Paramètres” pour le réglage courant/tension/température.

A bientôt et bonnes anodisations 😉

janvier 29th, 2018 by