Les bains d’anodisation : N°2 Le bain de soude

Ce sera sans doute le tutoriel “produit” le plus court : même dans l’industrie, le bain de satinage se fait avec une solution à base de soude (NaoH). Il existe des additifs, mais ils n’ont pas un grand intérêt pour l’amateur.

(Consultez notre tutoriel La sécurité : Pas de paranoïa ! )

Pour réaliser un bain de décapage /satinage, c’est très simple : achetez de la lessive de soude dans un supermarché et montez un bain sur le ratio 1 volume de soude pour 6 volumes d’eau. Notez qu’il est inutile d’utiliser de l’eau déminéralisée… L’eau du robinet sera largement suffisante.

 

NOTE IMPORTANTE  :

 

Ce bain est très souvent employé comme un nettoyant. Ce n’en est pas un ! Certes, la soude va avoir un effet « nettoyant », mais au prix d’une forte attaque de la pièce à traiter…

Hors, l’attaque de la soude sur l’aluminium produit un satinage de la pièce. Ce peut être un bien si c’est un aspect mat qui est recherché, mais pour une pièce polie que l’on veut brillante, la soude sera catastrophique !

Pour nettoyer une pièce sans l’attaquer et préserver un polissage, voyez le tutoriel ANODI463.

Attention aussi aux pièces mécaniques avec des cotations précises : Il est très facile de faire ”sauter” 3/100ème de millimètres sur une pièce avec le bain de soude

 

Utilisation :

 

Attention, en attaquant l’aluminium, la soude dégage des gaz irritants. Travaillez dehors ou dans un lieu bien aéré. L’aluminium réagit à la soude par une production de microbulles sur la pièce, mais il n’y a pas de gros bouillons qui risquent de gicler :

La durée de trempage est, selon l’effet recherché, d’une minute à 30 minutes  :

Test d’alliage  : 1 à 2 mn
Les alliages contenant du cuivre et/ou du fer vont ressortir avec une pellicule grise à noir, due à l’oxydation de ces éléments d’alliage.

Léger décapage  : 3 à 5 mn
Pour dissoudre la couche d’alumine naturelle.

Satinage  : 5 à 10 mn
Suivant l’alliage et l’aspect du satinage recherché.

Décapage d’une précédente anodisation  : de 10 à 30 mn.
Suivant l’épaisseur de la couche à enlever, le type de colmatage,…

Mais dans tous les cas, avant de passer au bain de soude, il faut toujours nettoyer votre pièce afin que l’effet de la soude soit uniforme.

Notez aussi qu’il est intéressant de décaper à la soude une pièce avant de la polir, le travail de polissage sera plus facile et plus uniforme.

Enfin, dernier point et peut-être le plus important  :

La soude se rince très mal  ! N’hésitez pas à insister sur le rinçage !!! Commencez au robinet, puis finissez avec de l’eau déminéralisée. Enfin, il est indispensable de désoxyder, neutraliser et blanchir après le bain de soude. Pour cela, utilisez notre désoxydant ANODI730.

 

Conseil de sécurité  :

 

Respectez les consignes de sécurité habituelles concernant l’utilisation de produits chimiques. Empêchez l’accès aux produits aux enfants et animaux. Utilisez les produits avec précaution. Protégez-vous avec des vêtements de protection, des gants et des lunettes lors de la manipulation des produits pour monter ou utiliser les bains.
Consultez la fiche de données de sécurité (FDS) et la fiche technique (FT) du produit pour des informations complètes de sécurité.

 

FAQ :

 

Faut’il chauffer le bain de soude  ?
Surtout pas  ! Plus le bain sera chaud, plus la soude attaquera l’aluminium… Avec un ratio de 1 pour 6, le bain sera largement assez actif entre 10 et 20 °  !

Quel bac utiliser  ?
Un bac en plastique, pas métallique ! Les bacs ANODI sont en polypropylène et sont parfaitement adaptés au bain de soude. Il faut juste faire attention à 1 point  : Le polypropylène devient cassant s’il est exposé à des températures négatives.

 

Voilà, vous maîtrisez le décapage…

A bientôt et bonnes anodisations 😉

janvier 29th, 2018 by